Sla het menu over en ga direct naar de content van deze pagina. Sla het menu over en ga direct naar zoeken.
Cordaid NL

Tolérance zéro contre la mauvaise conduite en République centrafricaine

Cordaid est choquée par la mauvaise conduite de membres du personnel de notre Bureau de pays en République Centrafricaine. Les résultats préliminaires des enquêtes indépendantes internes et externes en RCA ont fourni des preuves de la violation du Code de Conduite et des normes professionnelles de Cordaid.

Cordaid est guidée par ses valeurs fondamentales : responsabilité, respect, diversité, inclusion et durabilité. Nous respectons des normes professionnelles élevées et appliquons une politique de tolérance zéro à l’égard des violations de notre code de conduite. Malgré cela, nous avons été confrontés à une violation de ces normes, ce que nous regrettons profondément.

Piste d’atterrissage à Bossangoa. 

Que s’est-il passé?

Les enquêtes fournissent des preuves de mauvaise gestion, de corruption et de fraude commises par certains membres du personnel de Cordaid dans le bureau de Cordaid en RCA. Le personnel impliqué a commis des fraudes, détourné des fonds, mal orienté les ressources et s’est écarté des procédures financières et opérationnelles.

D’autres plaintes concernent des abus de pouvoir, y compris le harcèlement sexuel par des membres du personnel supérieur envers le personnel féminin. Ces allégations font l’objet d’une enquête.

Notre empathie et notre devoir de diligence concernent particulièrement ceux qui ont eu le courage de s’exprimer et de se plaindre d’abus de pouvoir, notamment de harcèlement sexuel. Cela demande beaucoup. Et l’impact de ces abus ne peut jamais être minimisé ou sous-estimé.

Jusqu’à présent, les enquêtes ont fourni des indications sur un environnement de travail toxique et dangereux dans le bureau de Cordaid RCA, où les comportements inappropriés étaient devenus, dans une certaine mesure, une pratique normale.

Il est important de noter que les enquêtes n’ont pas permis d’étayer les préoccupations initiales que des tiers, y compris des mineurs, des partenaires ou des bénéficiaires, auraient pu être affectés par ou auraient subi une inconduite sexuelle et d’autres formes d’abus de pouvoir (comme par exemple des brimades).

Mesures prises

Traiter de manière appropriée les problèmes d’intégrité demande une démarche ferme ainsi qu’une diligence méticuleuse et donc du temps, tant dans la phase d’enquête que dans la prise de mesures. Nous avons pris cette démarche et nous avons observé cette diligence. Et nous continuerons de le faire.

Après avoir pris connaissance des allégations en avril 2021, Cordaid a pris des mesures immédiates à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation, comme stipulé par nos procédures d’intégrité Cordaid. Nous avons mené des enquêtes internes et externes sur ces questions. Afin de garantir des enquêtes approfondies et indépendantes, nous avons engagé une agence d’enquête professionnelle externe ayant une solide expérience.

La mauvaise conduite a impliqué au moins six membres du personnel de Cordaid en RCA, y compris le Directeur pays. Leurs contrats ont été résiliés ou bien ils ont été suspendus du service de Cordaid en attendant une enquête plus approfondie, comme le stipule le droit du travail néerlandais, dès que l’enquête initiale a été conclue. Les membres du personnel concernés ont été remplacés. Cordaid a immédiatement mis en œuvre des mesures visant à sauvegarder les preuves, à mieux sécuriser la mise en œuvre de ses procédures (financières) et à atténuer le risque de toute autre infraction potentielle.

La réorganisation comprend l’ajustement de l’effectif et la séparation des tâches, un meilleur contrôle des transactions, et la facilitation de la confiance dans les procédures de rapportage des cas d’intégrité, ainsi que le rétablissement d’un environnement de travail positif et sûr dans le Bureau de pays en RCA.

Cordaid a mis en place une équipe dédiée qui va renforcer la supervision de l’administration et des finances en RCA et retirer des fonctions critiques au personnel du bureau de Bangui.

En outre, Cordaid supervise scrupuleusement le fonctionnement de son bureau en RCA depuis le siège à La Haye, en étroite collaboration avec le nouveau directeur pays par intérim. Cordaid s’efforce d’assurer une stricte conformité avec ses procédures et politiques actuelles à l’échelle mondiale et tirera des leçons de l’affaire en RCA afin d’éviter des situations similaires à l’avenir.

Poursuite de notre travail en République centrafricaine

Cordaid effectue des évaluations des risques de fraude dans tous les projets en République centrafricaine, sur la base desquelles des audits approfondis seront réalisés, qui permettront de comprendre les spécificités de la mauvaise gestion, du détournement de fonds ou de la fraude pour chaque projet. Nous saurons alors si, et si oui à quel niveau, les projets ont été affectés. Nous communiquons étroitement avec nos donateurs institutionnels sur cette action.

Kees Zevenbergen, directeur général de Cordaid : “Nous sommes profondément perturbés par ces événements et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour rétablir la confiance des membres de notre personnel, des collectivités locales, de nos partenaires et de tous ceux qui soutiennent notre travail. Cordaid est présente en République centrafricaine depuis plus de 25 ans. Nous avons acquis une longue expérience dans la fourniture de soins de santé essentiels, d’aide d’urgence, d’éducation et de moyens de subsistance. Nous voulons poursuivre ce travail et continuer à rendre justice aux communautés avec lesquelles nous travaillons en République centrafricaine.”

Cordaid travaille dans certains des pays les plus fragiles au monde. Notre plus grande priorité est la qualité de nos efforts, notre engagement et notre responsabilité envers les collectivités vulnérables, les membres de notre personnel et tous ceux qui soutiennent notre travail dans le monde entier.

Malgré les développements en RCA, nous croyons en la puissance et l’intégrité de notre travail et de notre personnel. Nous utiliserons les leçons apprises aujourd’hui pour renforcer la surveillance du respect et de la mise en œuvre de notre code de conduite et nos politiques et procédures d’intégrité dans le monde entier, et pour garantir des environnements de travail sûrs partout. Ce faisant, nous nous efforçons d’éviter que des situations similaires ne se reproduisent à l’avenir.

-> En savoir plus sur notre politique d’intégrité (en anglais)